Au retour des vestiaires, Marie François analyse sa très bonne première période et ce qu'il faut faire pour maintenir l'avance sur Le Havre